Autres pages : Accueil 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

AIDER !

AIDER !
  • ACCUEIL
  • TOME 1
  • TOME 2
  • TOME 3
  • TOME 4
  • TOME 5
  • TOME 6
  • TOME 7
  • TOME 8
  • Livre d’Or
  • Bibliographies
  • blogger

    RETOUR AU SOMMAIRE DETAILLE (Cliquez ci-dessous)

    5 - LEUR FANION

    Fanion du 1er B.C.P.

    Le fait qu'un seul drapeau est commun à tous les chasseurs, quel que soit le nombre des corps qui composent leur subdivision d'arme, a par voie de conséquence donné très tôt et en particulier depuis la Grande Guerre, un caractère spécial aux fanions de leurs bataillons formant corps. Ils sont en effet :
    - La représentation dans leurs rangs de leur unique Drapeau.
    Cela est si vrai qu'avant 1914, de nombreux fanions de bataillons de chasseurs étaient tricolores. Le 14ème fut le dernier a gardé le sien sous cette forme jusqu'en 1919. Il est certain que le tour de garde du Drapeau amène de nombreux personnels servant en tenue bleue (en particulier ceux du contingent servant à cours terme), à ne jamais voir l'emblème commun à tous les chasseurs.
    - La marque spécifique de la personnalité de chaque corps.
    Depuis 1914, ils portent les citations et les fourragères gagnées par leur corps sur les champs de bataille et possèdent brodés dans leurs plis, les noms des plus marquants de leurs combats.



    POUR CES RAISONS LES FANIONS DE BATAILLONS OU DE GROUPES SONT L'OBJET DE RITUELS PARTICULIERS QUI SONT UNIQUES DANS NOTRE ARMÉE ET PROPRES AUX CHASSEURS.

    Une distinction ne peut être portée que par l'emblème drapeau ou fanion auquel elle a été décernée. Ainsi le 1er et 10ème ne doivent pas attacher à leur fanion, la médaille Militaire et la Légion d'Honneur qu'ils ont fait décerner au Drapeau.
    - Les fanions ne doivent porter que les citations et les fourragères gagnées par leur propre corps à l'exclusion de toutes autres médailles.
    - Ces distinctions ne doivent pas être portées par le Drapeau ou les amicales d'anciens.

    LES HONNEURS RENDUS AUX FANIONS

    Fixés par l'Instruction numéro 2036/DEF/EMAT/EMPL du 15 juin 1979 du général, chef d'Etat major de l'armée de Terre, les honneurs à rendre aux fanions des corps de chasseurs à pied, quelque soit leur spécialité sont les suivantes :
    - La troupe étant au "présentez armes" au commandement de "au fanion", la fanfare sonne successivement la ritournelle et le refrain de Sidi-Brahim. Ces honneurs sont rendus à l'arrivée puis au départ du fanion sur le front des troupes. Il est à noter que le refrain du bataillon ou du groupe a été auparavant sonné par les clairons à l'arrivée du chef de corps.
    - Individuellement, les honneurs sont rendus au fanion en s'arrêtant, faisant face et saluant.
    - Les jeunes du contingent sont présentés au fanion, en général à l'occasion de la remise de la fourragère.
    - En ordre de défilé, le fanion se place en tête du corps derrière son chef. Il est porté par un sous-officier et sa garde se compose de deux chasseurs souvent de 1ère classe. Mettre cinq chasseurs à la garde du fanion est contraire à la tradition.
    - Le fanion a sa place normale sous vitrine dans le bureau du chef de corps.

    COULEURS ET DIMENSIONS DU FANION DE CORPS


    Fanion du 24ème groupe de chasseurs

    Aucun texte officiel n'a défini jusqu'à présent les couleurs et les dimensions des fanions des corps des chasseurs. Cependant la tradition a, là aussi, joué un rôle d'équilibre et d'uniformité.
    Depuis 1919, tous les fanions de corps sont bleu et jonquille. Seul le 24ème a toujours conservé les couleurs vert et jonquille du fanion chasseurs à pied de la garde impériale dont il est l'héritier.
    Les dimensions d'origine de l'emblème de corps, carré d'étamine e 50 centimètres de côté, ainsi que les ornements d'argent, la nature de 'étoffe et la disposition des couleurs de base varient suivant les groupes et bataillons. Mais les couleurs elles-mêmes puis le cor central encadrant le numéro du corps sont maintenant des éléments immuables. 




    LE SORT DU FANION HORS SERVICE

    Le fanion d'un corps de chasseurs ne peut en aucun cas devenir un objet personnel car cet un emblème attaché au corps. Lorsque l'usure du temps ou la dissolution du bataillon ou groupe l'amène à quitter la tête de l'unité, sa seule place est à la salle d'honneur du corps dont il a été le guide ou du bataillon ou du groupe de tradition qui est son recueil. S'il s'agit d'un bataillon de réserve, sa place est au musée des chasseurs sauf certains cas particuliers définis par le commandement.
    Il s'est parfois produit que le fanion du corps a été remis à son chef, à titre de souvenir individuel lorsque celui-ci quittait son commandement. Ce geste est totalement à proscrire. Il est contraire à la bonne règle et à la tradition. En semblable circonstance, le chef de corps sortant ne peut recevoir et accepter qu'une copie du fanion et non l'emblème lui-même.


     FANIONS DE COMPAGNIE 

    La généralisation des fanions de compagnie se situe vers 1900 dans les bataillons de chasseurs à pied. Les bataillons alpins les avaient tous adoptés dès leur création en 1888.
    Au début de leur existence, les couleurs adoptées pour les compagnies ont été celles qui réglementaires, étaient fixées pour les bataillons des régiments d'infanterie :
    1er : bleu foncé
    2ème : rouge
    3ème : jaune
    4ème : vert
    5ème : bleu et blanc
    L'annexe numéro 1 à l'Instruction numéro 685/DEF/EMAT/SH/D du 5 août 1985 prescrit : 
    Dans les corps de chasseurs à pied mécanisés et alpins, les fanions de compagnies différent de la règle générale parles couleurs qui sont les suivantes :
    - l'avers et bleu et jonquille
    - le revers et ux couleurs de l'infanterie sauf pour :
    la 2ème compagnie qui est jonquille
    la 3ème compagnie qui est vert et jonquille
    la compagnie de commandement, d'appui et de soutien qui est vert et blanc
    Les fanions de compagnies peuvent et doivent porter les citations gagnées par elle, à son échelon, mais non pas droit à des honneurs particuliers.
    Les fanions de demi-brigade de chasseurs sans être conforme à la tradition, ont toutefois existé. Ils n'ont et ne peuvent avoir que le caractère de fanion de commandement, non celui d'emblème de corps. En général, ils ont été bleus avec un losange centrale jonquille. Mais la plus grande fantaisie a présidé à leur composition. Ils n'ont naturellement pas droit à des honneurs particuliers.
    Le fanion rouge de la 2ème compagnie fut rapidement remplacé chez les chasseurs par la couleur blanche ou bleu ciel. Le jaune fut dénommé jonquille.
    L'organisation des bataillons évoluant, on vit apparaître des compagnies nouvelles : compagnie de mitrailleuses, compagnie d'accompagnement, compagnie de commandement... Celles-ci se dotèrent de fanion dont la combinaison des couleurs chasseurs et leurs dispositions ont été très variables.
    D'une manière générale ont cependant dire que tous les fanions de compagnie des chasseurs sont de forme carré portant le cor de chasse et le numéro de l'unité parfois aussi celui du corps.    


    LES FANIONS DU 1er B.C.P. ET DU 8ème G.C. 

    Ces fanions sont actuellement gardés par le 27ème bataillon de chasseurs alpins pour le 1r et par le 16ème groupe de chasseurs pour le 8ème, suite à un problème moral de sorte à mettre tous les fanions chasseurs à Vincennes.
    Après tout, le 1er bataillon de chasseurs est le premier des bataillons qui sont si chers et le 8ème est le bataillon de traditions de Sidi-Brahim. Voilà pourquoi il ne peut être remarqué ces deux fanions de nos jours hors de Vincennes.  


    Fanion du 1er B.C.P.

    Fanion du 8ème B.C.P.